Qu'est-ce que la méditation Zen ?


C'est zazen • za : s'asseoir, zen : méditation - concentration
Zazen n'est rien d'autre que s'asseoir dans la tranquilité, devenir intime avec soi-même.
Il ne repose sur aucun dogme et aucune idéologie, il est une école de concentration, d'attention,
de connaissance de soi et de lacher prise.
La pratique repose sur 3 points :
la posture, la respiration et l'attitude de l'esprit.

On pratique dans le dojo, face au mur, immobile et en silence,
Assis sur un zafu (coussin rond) les jambes croisées, le dos droit,
concentré simplement sur son corps,
sur chaque inspiration, sur chaque expiration, présent ici et maintenant.

Une séance se déroule en 3 parties, elle dure entre 1h et 1h30.
Un premier zazen puis une marche silencieuse, kin-hin, et un deuxième zazen,
à la fin une cérémonie fera la transition entre le silence de zazen et l'agitation du monde extérieur.
Tout dans le dojo est objet de concentration sur l'instant présent :
les déplacements, les sons, les sutras (Hannya shingyo et Fueko et ji ho san), la façon de saluer,
de marcher, de s'asseoir.


Pour découvrir la posture de zazen et kin-hin consulter :
 
Une introduction à la posture de zazen de Claude Émon Cannizzo,
La posture une question d'équilibre de Guy Mercier,
"Posture de Zazen" méthode et précautions de Reitai Lemort
Une approche énergétique de la posture de Claude Émon Cannizzo,
La pratique de Kin hin de Guy Mercier.

 Et pour découvrir la pratique 
la nouvelle  Brochure Qu'est ce que le Zen éditée par l'A.Z.I.

____________________________________________________________________________

Informations complémentaires pour ceux qui commencent à pratiquer dans le dojo
.
Le dojo est la pièce dans laquelle on pratique la méditation en posture de zazen, assis face au mur, sur un zafu (coussin rond bourré de kapok) en lotus, demi-lotus ou simplement jambes croisées, le dos droit, le menton rentré, les mains reposant sur les cuisses, la gauche dans la droite, les pouces en contact, le tranchant des mains en contact avec le bas ventre ; épaules, coudes, jambes, abdomen détendus. (Voir lien posture).
Quelques règles à suivre pour se déplacer dans le dojo :
-          On entre avec le pied gauche, en franchissant la barre de bois qui marque la limite du dojo .
-          Au centre du dojo, il y a un autel (statue de Bouddha, bougie, encens…) devant lequel on ne doit pas passer. On le contourne toujours par la gauche.
-          On se déplace dans le dojo les mains à plat sur l’abdomen en suivant des lignes droites, et des angles droits.
-          Quand on est entré dans le dojo, on fait gassho (mains jointes devant le plexus, avant-bras horizontaux, on incline le buste).

Comment se déroule une séance de zazen au dojo ?
Un responsable sonne le bois placé à l’extérieur du dojo 10 mn avant l’heure du début de la séance (c’est pour cela qu’il faut arriver au moins 15mn avant ) ,
On entre dans le dojo avec un zafu, on choisit une place, on pose le zafu, on fait gassho devant le zafu face au mur  puis gassho face aux autres participants et on s’assoit.
Le responsable sonne la grosse cloche, Le dos des mains posées sur les genoux, poings fermés pouces à l’intérieur, on s’incline à droite et à gauche alternativement de moins en moins profondément pour rechercher la verticalité, puis on fait gassho et on place les mains en zazen.
Trois coups de cloche indiquent le début de la méditation.
A partir de ce moment on essaie de ne plus bouger ( si c’est impossible , on fait gassho, on change de position sans bruit et on fait gassho à nouveau)
On ajuste sa posture, le bassin basculé vers l’avant, on tend la colonne vertébrale, on rentre le menton on vérifie la position des mains, on élimine les tensions inutiles.
On observe sa respiration, les pensées et les sensations qui apparaissent, sans s’y attacher
Il n’y a rien à obtenir, rien à faire, rien à comprendre, on est simplement présent ici et maintenant.
Le premier zazen va durer entre 30 et 40 mn, la fin est annoncée par deux coups de cloche.
On fait gassho, comme au début on s’incline à droite et à gauche et on se lève
On se lève pour faire kin in, marche lente qui dure entre 5 et 10 mn (voir lien posture).
Nouveau coup de cloche, c’est la fin du kin in.
On reprend sa place, on s’installe à nouveau en zazen après s’être incliné à droite et à gauche et après avoir fait gassho.
Trois coups de cloche, une nouvelle période de zazen commence.  
30 mn plus tard, un responsable se lève, sonne l’heure au tambour, un autre sonne le bois à l’extérieur du dojo.
Le matin on chante le sutra du Kesa  (le Kesa est le vêtement du moine).
Un coup de cloche, c’est la fin du zazen, on fait gassho, on s’incline à droite et à gauche, on se lève.
Le plus souvent, le soir, les participants se retournent, on s’assoit face à l’assistance, on chante le sutra de l’hannya shingyo (sutra de la grande sagesse, voir lien ) , scandé par le mokugyo (instrument en bois ), le tambour, et la grosse cloche, puis le sutra ( un sutra est un texte ancien sur l’enseignement )  des quatre vœux du boddhisatva .
Le samedi, la cérémonie est un peu plus longue, on fait Sanpaï (trois prosternations successives, un paï étant une prosternation) face à l’autel et on chante un ou plusieurs autres sutras.
Ensuite on fait gassho devant l’autel  on se souhaite le bonjour et on sort du dojo en franchissant la barre de bois d’abord avec le pied droit.

Ces règles, appliquées dans les temples et les dojo zen depuis des siècles, paraissent très compliquées aux débutants, il s’agit simplement de s’harmoniser avec les autres membres de la sangha (la communauté des pratiquants de la voie), de s’effacer devant les autres, de suivre, de lâcher prise avec son point de vue personnel.